L’arroseuse arrosée

Mercredi 16 juin 2010 à 16h03

C’est peu dire que Rama Yade n’a plus la main, depuis quelque temps. La toujours très populaire secrétaire d’Etat aux Sports n’a pas seulement eu le malheur de décevoir l’Elysée – en refusant, notamment, d’aller au charbon dans le Val d’Oise, lors des régionales – ni de braquer certains ministres pour son goût immodéré du chacun pour soi, et tout particulièrement sa chère ministre de tutelle Roselyne Bachelot. Non, ce que Rama Yade semble avoir perdu, c’est le sens de l’opportunité politique qui avait marqué brillamment ses débuts de secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme. Dire tout haut ce que les Français pensaient tout bas, quitte à mettre le gouvernement en porte-à-faux, faisait partie de ses originalités. Sa popularité la protégeait des risques inhérents à cette tactique.

Avec l’affaire de l’hôtel des Bleus, Rama Yade s’est trompée de combat. Elle a cru surfer sur la vague de “l’esprit sans-culotte” qui s’est emparé de l’opinion publique, depuis la crise : sus aux riches, sus à l’argent roi, mort aux privilèges, etc, … Mais en oubliant une donnée fondamentale : le sport reste intouchable. Les sportifs ? Des demi-dieux sur lesquels la critique coule comme l’eau sur les plumes d’un canard. On peut crier haro sur les patrons, “rendez l’argent” ! hurler contre les ministres, leur faire abandonner leurs derniers mètres carrés de logements de fonction inutiles, demander aux ministres ou ex-ministres de renoncer à leur retraite de député… mais toucher aux primes ou au confort de l’équipe de France, jamais !

Et maintenant que Le Canard Enchaîné a révélé le coût de son propre logement, en Afrique du Sud – la réservation d’une suite luxueuse n’ayant pu être annulée in extremis!-, Rama Yade est comme l’arroseuse arrosée. Il ne lui reste plus, à l’instar du patron de l’AMF ou de certains autres ministres, de proposer de baisser son salaire ! Sans être assurée de rentrer en grâce dans l’opinion publique.


Partager:
  • Print
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • Wikio

Une réponse à “L’arroseuse arrosée”

  1. Jean DUCROS dit :

    Votre mission de franc-tireuse… peut-être aurais-je dû écrire votre nature de franc-tireuse vous entraîne-t-elle parfois sur les chemins de l’Histoire (avec une H tranchante)? Si l’aventure – non sans risques – d’un combat pour le patrimoine historique vous tente, je serais heureux de correspondre avec un “dinosaure” dont le poids et les crocs pourraient rendre plus efficace l’action de mes amis. Ils sont gonflés de bonnes intentions, mais par très “gonflés” à la vérité ! Si vous avez un moment, jetez un coup d’œil, s’il vous plait, sur ce qui concerne la place de la Concorde (Paris 8e)… et les Monuments historiques qui s’y trouvent.
    Que le mois d’août vous soit agréable ! A vous lire, peut-être ?

Laisser un commentaire