Allons nous faire voir chez les Grecs !

Lundi 03 mai 2010 à 18h34

Les gens sérieux nous expliquent qu’en sauvant la Grèce, nous avons sauvé l’euro et l’Europe. Tant mieux ! On aurait donc enfin compris qu’il ne peut y avoir de politique monétaire commune sans politique économique coordonnée. Certains s’étaient pourtant évertués à le dire, depuis pas mal d’années, mais maintenant que la note s’élève à 110 milliards d’€, la leçon risque d’être prise au sérieux… Du coup, Christine Lagarde, qui ne veut pas laisser le monopole de la rigueur à l’Allemagne, explique, dans un entretien au Monde, qu’il faut mieux contrôler les dérapages des membres de l’Union européenne et réviser les règles du pacte de stabilité – le même sur lequel nous nous sommes allégrement assis, il y a quelques mois, pour amortir le choc de la crise.

Et si les Grecs, par leur absence de savoir faire, nous donnaient une vraie leçon de savoir vivre ?

- Réduire le déficit de 10 points en trois ans ? Pas de problème ! La France, qui doit réduire le sien de 5 points, devrait en prendre de la graine.

- Faire passer l’âge moyen de départ à la retraite de 53 ans à … 67 ans ? Pas de problème ! La France, qui hésite à relever le seuil de 60 à 62 ans sur dix ans, pourrait lorgner du côté d’Athènes avec concupiscence…

- Mettre des millions de gens dans la rue, en amputant leurs revenus de 30 à 40% ? Pas de problème ! En Grèce, on sait comment mobiliser les foules… Nos syndicats rêveraient d’une telle occasion, pour gonfler leurs défilés du 1er mai, bien maigres cette année !

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • Wikio

Laisser un commentaire