Les Frangines à l’attaque

Lundi 12 avril 2010 à 15h45

L’info n’a pas fait les gros titres de la presse, et pourtant elle est colossale : le Grand Orient de France vient d’admettre les femmes en son sein. Pas tout à fait par la grande porte, qu’on se rassure : le grand maître, Pierre Lambicchi, a bien compris qu’il était inutile de soumettre une énième fois le sujet au prochain convent, puisque sur un sujet aussi  sensible,  il semble n’y ait pas de majorité. Tout juste de quoi semer la zizanie parmi les frères, et générer des dissidences marginales. Dans un organe de sagesse et de réflexion, tout entier tourné vers le progrès de l’humanité, que viendraient faire les femmes, en effet ?

Non, grande ruse de la raison, c’est par la petite porte que les femmes feront donc leur entrée dans les loges non-mixtes (et qui le resteront, officiellement!). Ainsi en a décidé l’instance juridique des maçons, La Chambre suprême de justice maçonnique (CSJM), qui vient de rendre un jugement digne de Salomon : depuis vendredi, il “n’est pas contraire” au réglement intérieur du Grand Orient que les loges puissent initier des femmes. Jolie litote, qui permet de ne pas interdire ce qu’on n’arrive pas à autoriser ! Les apparences sont donc sauves… Place aux Frangines, maintenant !

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • Wikio

Laisser un commentaire