Présidentiables, à vos marques !

Lundi 29 mars 2010 à 10h42

On savait la liste longue, à gauche, des candidats au fauteuil suprême. Pierre Moscovici, qui a trop peur que la messe ne soit dite, depuis le succès d’Aubry aux régionales, rappelle aujourd’hui dans Le Parisien qu’il n’y a pas de “candidature naturelle au PS.” En clair, ne m’oubliez pas… Ce n’est pas parce que Manuel Valls sort un livre au titre ambigü (Pouvoir), qu’il n’a pas droit, lui, “Mosco”, à faire partie des outsiders !

Mais c’est maintenant à droite qu’on assiste à la multiplication des coming out et des candidatures virtuelles. Sarko sonné, Bayrou KO : il n’en fallait pas moins pour aiguiser les appétits et échauffer les esprits. Villepin, d’abord, qui veut rassembler “tous les Républicains” dans son nouveau parti et fait du “TSS” (Tout sauf Sarkozy) son programme de campagne. On verra s’il gagne plus d’adhérents que le “Dard”, lancé un jour avant lui par Patrick Sébastien. On verra aussi s’il plane plus que le NSD (No Sarkozy Day) du week-end dernier (pour une fois que la toile fait un bide, il faut quand même le signaler!)

Morin, ensuite, qui aimerait bien profiter de la remise en cause du “parti unique” à la prochaine élection. Juppé, qui sort du blog en se disant que la taxe carbone, lui, il saurait la faire. Borloo, qui se dit que l’écologie, ça eut payé, et que ce serait peut-être le moment de faire renaître le radicalisme… Copé, enfin, qui fait comme si son agenda restait  fixé sur 2017. Et pendant ce temps-là, Fillon doit multiplier les interventions pour marteler sa fidélité à Sarkozy, qui reste, rappelle-t-il,  le “candidat naturel” de la droite.  On sait bien que Fillon, lui, n’est que le “collaborateur naturel” du Président…

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • Wikio

Laisser un commentaire