4 garçons dans le vent

Mardi 23 mars 2010 à 9h48

Le remaniement d’hier est passé sur les Français comme l’eau sur les plumes d’un canard. Tout juste se seront-ils étonnés qu’on fasse l’ouverture à droite quand la gauche est plébiscitée dans les urnes, après avoir fait l’ouverture à gauche quand la droite régnait en maître sur le pays. Comprenne qui pourra. Les chroniqueurs politiques, sans doute, qui trouvent à ce mini-remaniement des vertus subliminales, et se passionnent pour les manœuvres de second degré qu’il indique.


A défaut de remanier, Sarko manie encore fort bien la carotte et le bâton. Le bâton, c’est donc pour Darcos. Tant pis pour lui, il n’avait qu’à obtenir un meilleur score aux régionales ! On objectera que d’autres ministres ont fait bien pire, par exemple Marie-Luce Penchard au ministère de l’outre-Mer : non seulement, elle n’a pas empêché la Guadeloupe de basculer à gauche, mais ce dès le premier tour, et alors même qu’elle avait crié haut et fort qu’elle « n’avait envie de servir qu’une population, la population guadeloupéenne » ! Trop fort ! Oui, mais elle, c’est un symbole, elle est intouchable. Pas Darcos.


On objectera qu’il ne voulait pas y aller, aux régionales, perdues d’avance face à Rousset. Oui, mais il n’avait qu’à faire comme Bachelot : dire vraiment NON, et il serait encore assis dans son fauteuil ministériel. Ou dire, taper du poing sur la table comme Rama Yade : d’accord, mais pas en Aquitaine ! Mais où alors ? Voilà le péché de Darcos : depuis le début, il a eu la « looser attitude », et Sarko déteste cela.


La carotte, c’est pour ceux que le Président espère faire taire avec leur nouveau maroquin. Mieux vaut avoir un Georges Tron ou un François Baroin dedans que dehors, a-t-il fini par penser. D’autant que Villepin s’apprête à lancer jeudi son parti aux 15 adhérents. Et puis Baroin reste l’éternel « benjamin » que les Français trouvent sympathique. Même s’il risque de prendre quelques cheveux blancs au Budget, le ministère des joyeusetés financières, et d’y prendre des décisions beaucoup moins sympa…

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • Wikio

Laisser un commentaire