Zappé, le jeu de la mort

Jeudi 18 mars 2010 à 10h50

Je sais que le « Jeu de la mort » a ravi tous ceux qui n’aiment pas la télé. Et tous ceux qui n’aiment pas « l’humain » en général, toujours prompts à en dénoncer les turpitudes – le sadisme, la jalousie, la délation, etc – plutôt qu’à chercher ce qui en fait parfois la grandeur… Mais j’avoue que les mauvaises audiences du documentaire faussement événementiel de Christophe Nick m’ont réconfortée. Non, la combine n’a pas marché ! Le matraquage promotionnel dont a bénéficié le documentariste, le budget conséquent alloué à cette soirée interminable (2,5 millions d’euros), avec en bonus un remake pâlichon des Dossiers de l’Ecran, tout cela n’aura pas suffi à convaincre le téléspectateur. On voulait lui montrer la barbarie télévisuelle ? Il a pris le vrai faux jeu de la mort pour de la science fiction. Le service public voulait lui faire passer le message subliminal que TOUTE la télé n’était pas pourrie, qu’il suffisait de fuir les expériences extrêmes de téléréalité pour choisir LES chaînes qui faisaient, elles, de la bonne télé ? Il n’a pas compris pourquoi on cherchait à le culpabiliser : il voulait juste un programme sympa, intéressant, divertissant. De la télé, quoi. Il a zappé. Ca alors…

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Twitter
  • Wikio

Laisser un commentaire